le volcan

Le volcan de la Fournaise

 

C'est évidemment la visite incontournable pour tous les touristes qui viennent à la Réunion. La chance de voir une éruption est infime, d'une part car on en compte en moyenne 1 par an, et d'autre part car les éruptions ont lieu actuellement dans le cratère gigantesque créé en avril 2007.

Dans l'enclos Fouqué

 

 

Ici, vue panoramique de l'enclos Fouqué, dans lequel se trouve le Piton de la Fournaise. L'enclos est une caldeira, c'est à dire un effondrement d'un cratère. Il est vivement conseillé de suivre la signalisation (peinture blanche  au sol) car les nuages peuvent s'y engouffrer très rapidement en remontant le long de la pente face à la mer. Il n'y a qu'une sortie possible : le pas de Bellecombe.

 

 

l'enclos n'est constitué que d'un amoncellement de laves (de 2 types : paohoehoe et en graton), avec quelques petits cratères (dont le plus connu est le Formica léo, en bas du pas de Bellecombe), pour les plus courageux , on peut voir aussi le Château Fort.

 

Quelques plantes essaient de s'implanter dans cet immensité de roches.

Au pied du volcan se trouve une chapelle !!!. La chapelle de Rosemont, il s'agit en fait d'un endroit gonflé par la lave lorsqu'elle circulait dans un tunnel.

Un peu plus loin, on peut voir des gouffres impressionnants. Attention aux chutes, car les abords sont très instables.

 

 

Le volcan, proprement dit est accessible par un sentier, mais est interdit sur sa partie sommitale. En effet depuis 2007 et l'effondrement du cratère Dolomieu, la crête est devenue très instable et peut à tout moment s'effondrer (soit sous le poids de l'homme, soit suite aux nombreuses secousses sismiques)

les cratères vus d'ULM. On y voi un gros : le Dolomieu et un tout petit au dessus : le Bory. Avant l'effondrement les 2 cratères étaient au même niveau. On y voit des fumerolles à l'intérieur, preuve qu'il y a toujours de l'activité.

 

Sur la route des laves


La route des laves permet de rejoindre Saint Philippe à Piton Ste Rose. Elle traverse le bas de l'enclos Fouqué, sur une longueur de 9 km. La dernière éruption , dont la lave a atteint la mer, a traversé la route sur une largeur de 2.5 km.

 

Ici vue sur la grande pente qui mène du volcan à la mer.

Sur la route , on peut voir un aménagement au bord d'un tunnel de lave. La lave a fini de couler depuis avril 2007, mais la chaleur est impressionnante. Depuis, une 2ème barrière a été mise en place, qui empêche de s'approcher du trou. Dommage. Preuve que la température reste élevée en dessous, des fumerolles apparaissent, toujours en 2009.

 

 

 

 

Vue coté mer. La lave est allée dans l'eau. Ce n'est pas le cas de toutes les éruptions. La quantité a été telle qu'elle est descendue jusqu'à 600 m de profondeur, délogeant des poissons des fonds, inconnus jusqu' alors. Une dizaine d'espèces a pu y être découverte. De plus ce contact eau - lave a  créé des pluies acides, brulant les arbres près du Tremblet. En 2009, on voit encore les stigmates de ces pluies. A noter que la Réunion s'est encore agrandie de quelques hectares.

 

Le joyau de la Réunion, l'océanite, roche constituée à plus de 50% d'olivine (silicate de fer et de magnésium)

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site