la sucrerie du Gol

 

La sucrerie du Gol

 

 

La sucrerie du Gol est située à Saint Louis. Il n'en reste plus que 2 sur la Réunion, depuis la restructuration effectuée il y a une vingtaine d'années. L'autre étant celle de Saint André à Bois Rouge. L'usine de Saint Louis récupère toute la canne de la moitié sud du département. Elles sont amenées par des cachalots, via des plateformes de stockage comme celle ci  à Langevin (près de Saint Joseph).

 

 

L'arrivée de la canne à sucre.

 

Les cachalots sont ces énormes camions que l'on voit sur les 4 voies, chargés de cannes, allant vers la sucrerie.


Déchargement d'un cachalot.



Sinon les cannes peuvent être acheminées par les agriculteurs eux mêmes via leur tracteur ou camionnette.












Ces cannes sont controlées par un échantillonnage pris par une énorme "seringue".

la "seringue" en action.


Le tube entre au milieu du chargement , et prélève un échantillon de cannes. Ceci permet d'analyser la teneur en sucre, qui multiplier par le poids net du chargement donnera la quantité de sucre. L'agriculteur connait avant de repartir la quantité de sucre apportée.


Le broyage de la canne à sucre.

 



La canne est déversée directement par les cachalots (vidéo ci dessus) ou bien par ces engins lorsqu'elles proviennent des tracteurs.



Les cannes sont défibrées et émiettées.




Après le défibrage, les cannes sont broyées . De gros aimants mettent de côté les objets métalliques.





L'extraction du jus de canne à sucre.

 

 

De gros moulins  cannelés pressent la fibre de canne pour en extraire le jus. Ce jus contient le sucre.




Le résidu de fibre , appelé bagasse, est utilisé pour fournir de l'électricité. Cette source d'électricité est conséquente pour l'île de la Réunion, puisqu'elle représente 10% de la consommation électrique.


L'extrait de canne est ensuite purifié. Les impuretés sont isolées grâce au chaulage. De la chaux est ajoutée à l'extrait de canne. Elle permet de coaguler les impuretés, qui par décantation, se déposeront. L'extrait est chauffé afin de facilité l'action de la chaux. Ceci explique également, les nombreux vestiges de four à chaux que l'on trouve un peu partout sur le littoral. Auparavant la seule source calcaire que l'on trouvait à la Réunion, provenait des .....coraux.


Le dépôt appelé boue, est utilisé par les agriculteurs pour le chaulage des champs.


Le jus de canne purifié est envoyé aux évaporateurs.


La fabrication du sucre.

 



Les évaporateurs sont ces énormes tours qui chauffent le jus clair de canne. L'eau est évaporée , le résidu restant est une liqueur.

Dans cette liqueur va être ajoutée des morceaux de sucre qui serviront d'amorces à la cristallisation de la liqueur. Cette liqueur cristallisée sera cuite d'où son nom la "cuite A". Le premier sucre extrait par centrifugation est lui appelé "Sucre A".

Les centrifugeuses.


Le résidu est cristallisé une seconde fois pour obtenir la "cuite B" d'où est extrait le sucre B. Le sucre A et le sucre B sont commercialisés en sucre.


échantillonage de sucre B au goût de caramel.


Du résidu de ce sucre B, sera extrait un sirop appelé "sucre C" , qui sera commercialisé sous forme de sirop de canne à sucre.

Enfin le résidu de ce "sucre C" est utilisé comme mélasse pour l'alimentation animale notamment.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×