prenons de la hauteur

 

 

Pour son anniversaire, Valérie a survolé l'ile en ULM. C'est par un beau dimanche de février que nous décidons d'y aller. Lever 5H du  matin, direction St Paul (à 3/4 d'heure de la maison). Et oui , à la Réunion, pour profiter pleinement du paysage, il faut se lever tôt.

L'avantage, également, c'est qu'il n'y a personne sur les routes. Nous arrivons donc, à la ZA de Cambaie, par une petite route défoncée mais bitumée, à la base ULM Félix.

 

 

2 types d'ULM existent chez Félix, le pendulaire et le multiaxe

Valérie prendra le multiaxe , comme celui ci. Plus puissant, il permet de

s'approcher au plus près des falaises. Attention, sensations garanties

 C'est le décollage, la base d'ULM et sa piste

Direction les cirques. Le temps est superbe, pas un souffle de vent. Au bout de quelques dizaines de secondes, les habitations deviennent , déjà, toutes petites.   

Ici , la ville du Port

 

 

 C'est le lever du jour, direction plein Est. Survol de la rivière des galets (porte d'entrée du cirque de Mafate). A gauche les hauts de la Possession et à droite, les hauts de St Paul

 

 

 

 

 

Rapide passage au dessus de Mafate, que nous retrouverons au retour. ici un ilet (attention, prononcez "ilette")du Nord de Mafate, probablement celui d'Aurère , à moins que c'a ne soit l'ilet à Malheur.

 

 

La route continue, direction le cirque de Salazie.

 

le Piton d'Anchaing, au centre du cirque de Salazie. la traversée du cirque nous amène sur une des merveilles de la Réunion : le Trou de fer. Rarement visible, car rapidement sous les nuages, il faut le surprendre au réveil.

le trou de fer à gauche sur la photo. A droite Hell Bourg, en contre bas (cirque de Salazie)

Le trou de fer vu à l'intérieur

 

Laissons le trou de fer pour traverser, la forêt de bébour et bélouve : immense étendue de forêts primaires, les seules des Mascareignes, un haut lieu de biodiversité, aujourd'hui faisant partie du Parc National des Hauts, et peut être classée prochainement au patrimoine mondial de l'Unesco.

 

L'Est à contre jour

Cascades de Takamaka. Un des endroits les plus pluvieux au monde (10m d'eau annuel)

Arrivée au dessus de Grand étang

 

De nouveau grand étang.

 En route pour le piton de la Fournaise.

 

 

La plaine des sables, et au premier plan la cassure près de l'oratoire Sainte Thérèse.

Arrivée dans l'enclos du piton de la Fournaise.

Vue sur le pas de Bellecombe, qui est l'entrée de l'enclos de la Fournaise. On y voit bien la route d'accès,

ainsi que celle qui amène au gite  de la Fournaise

 

Oh , qu'il est minuscule le Formica Léo

 

 

 Attention voilà, le grand, le beau, le magnifique, le célibrissime, j'ai nommé le volcan de la Fournaise

 

 

Le cratère Dolomieu profond de 400m , depuis l'éruption d'Avril 2007, est encore interdit aux randonneurs. L'instabilité de son pourtour, et les nombreux séismes qui sévissent invite à une prudence extrême. On voit encore des fumerolles, fumées de laves, sur la face à l'ombre. 2008, a connu 3 éruptions toutes à l'intérieur du cratère, la dernière vient de s'arrêter il y a 3 semaines. En haut, à droite de la photo sur le bord du cratère se trouve le cratère Bory. Il faut imaginer qu'avant avril 2007, le fond du cratère Dolomieu se situait à cette hauteur.

 

  

 

 

 

Sur le chemin du retour

 Reprenons notre route, direction les cirques.

 

 

Le long de la route du volcan (bien visible sur la photo) on peut voir un cratère. C'est le cratère Commerson, type explosif, situé en bordure de la rivière des remparts.

 

Vue sur Le Tampon et au fond sur St Pierre et St Louis. La crevasse , à droite du Tampon est la rivière St Etienne, dont la crue de 2007 , suite au cyclone Gamède , a entrainé la destruction d'un des 2 ponts  reliant St Louis à St Pierre.

 

Arrivée dans Cilaos, dont le village est à nos pieds.

 

Le Soleil apparait sur le village de Cilaos

vue plus éloignée de Cilaos

 

 

 une petite ascension pour rejoindre le sommet de l'ile , à 3070 m d'altitude.

Une façon comme une autre de tutoyer les sommets

le piton des Neiges, vu de la crête séparant le cirque de Cilaos et celui de Mafate

 

Le long du Grand Bord , entre le grand Benare et le Maïdo. Un vol à couper le souffle, ou plutôt le moteur. Jusqu'à l'arrivée au dessus de la base, le vol sera fait en "vol à voile". L'impression de planer prend tout son sens. Même si on l'a vu à plusieurs reprises, l'aperçu sur le relief découpé du cirque de Mafate est toujours aussi impressionnant.

 

Passage au dessus des Tamarins, arbres endémiques de la Réunion, en dessous du Maïdo

 

Arrivée à la base, avec un petit coup d'oeil à gauche pour apercevoir  les marais de St Paul.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

St paul et sa baie, et au fond le début de la future 4 voies : "la route des tamarins" qui va relier le Nord au Sud de l'île, en longeant tout l'Ouest.

 

 

Commentaires (1)

1. Suzanne Pierre 28/03/2009

Images époustouflantes!! Valérie a eu un super cadeau d'anniversaire. J'ai aussi regardé les autres photos, et je me dis que vous etes des supers chanceux!! d'ailleurs, je me demande aussi quand vous allez au boulot??? Vous avez quasiment parcouru toute l'ile à pied, les commentaires sont très interessants. bravo! je pense que vous pouvez éditer un guide pour les touristes en herbe que j'aimerai etre si un jour je viens vous rendre visite! A voir tout ça, c'est bien tentant!! En attendant, continuer à nous faire rêver et bon vent!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site